Première saison: 10 émissions pour parler de votre santé

 oui a la vie

L'équipe d'animation (de gauche à droite) de la première saison :
Dr Guillaume Corbin, Isabelle Challut, Dr Joël Monzée, Odette Côté,Julie Niquette, Peggy Tassignon et Louise DesChâtelets.

Cette première série de dix émissions a été tournée dans l'ancienne usine de fabrication de papier La Rolland, située à Ste-Adèle (Québec). Construite en 1904, l'usine a fonctionné jusqu'en 1990. Depuis lors, elle a été transformée en Parc d'Affaires accueillant, principalement, des entreprises technologiques. Suite à un changement de propriétaires, le parc technologique sera effectif jusqu'en février 2016, moment où les bâtiments recevront une nouvelle mission axée, cette fois, sur le divertissement. La Corporation du Parc d’Affaires La Rolland était un des principaux commanditaires de cette saison initiale. 

   
 

Dix émissions, dix sujets qui touchent notre santé

PREMIÈRE ÉMISSION : L’anxiété et les empreintes corporelles

Notre corps porte les traces de toutes les peurs que nous avons accumulées non seulement depuis notre naissance, mais également de la période de gestation. Si la peur est nécessaire pour nous informer d’un danger ou d’une menace de notre intégrité, de plus en plus de gens souffrent d’anxiété qui affecte tant le corps (rigidité musculaire) que la santé mentale (égo et troubles de la personnalité). Cette émission permettra de découvrir les sources d’anxiété et leur impact sur la santé, mais également des moyens pour relâcher les tensions musculaires et adoucir les certitudes mentales qui caractérisent notre égo.

Invitée: Sylvie Fréchette  -  Athlète olympique, coach et conférencière. 

Sylvie Fréchette est une athlète olympique en nage synchronisée qui est devenue, depuis lors, coach, conférencière et auteure du livre A chacun son podium. Elle a oeuvré à titre de designer et d'entraineure pour le spectacle « Ô » du Cirque du Soleil. Elle a fondée depuis, un club de nage synchronisée à Saint-Jérome et organise des camps d’été. Malgré toute cette réussite sur le plan internationale, Sylvie se définit comme une personne très timide.
Toute jeune, cette timidité la paralysait à ses premiers cours de natation. Comme plusieurs jeunes filles étaient prénommées Sylvie dans sa classe de natation, son entraineure lui donna un surnom pour bien différencier à qui s'adressaient les instructions qu'elle donnait. De là Karine est née. Tant qu'elle se «sentait» Karine, la timidité n'était plus un obstacle. Forte de ce nouvel outil, elle a gravis les échelons jusqu'à la médaille d'or, aux Jeux de Barcelone. Médaille qu'on ne lui a remise que plus tard en raison d'une erreur d'une des juges. Elle se retire de la compétition en 1996 après avoir gagné l'argent en équipe à Atlanta. Elle aide les jeunes, aujourd’hui, à se développer à travers le sport et l’art de la nage synchronisée.


DEUXIÈME ÉMISSION : Les plantes comme soutien du corps

On l’ignore souvent, mais les médicaments modernes sont souvent créés au départ d’une reconstitution chimique des propriétés curatives des plantes pour laquelle des brevets peuvent être déposés. Or, l’herboristerie est une pratique ancestrale qui est présente sur tous les continents. Les connaissances des plantes se sont transmises au fil des générations souvent oralement. Chaque région de nos pays permet l’éclosion de plantes qui peuvent nourrir, soutenir et soulager des maux et être utilisées de façon simple et sécuritaire. Leurs effets bénéfiques ont toutefois été progressivement disqualifiés car, étant donné qu’on ne pouvait pas déposer de brevet, peu de recherches sont effectuées pour valider leurs effets. 

Par ailleurs, ceux-ci sont moins invasifs qu’une molécule pharmacologique, donc ils prennent plus de temps pour en permettre leur mesure, ce qui complique la démarche scientifique. Ces dernières années, Santé Canada a demandé aux compagnies qui cultivent les herbes curatives de se professionnaliser. C’est ainsi qu’elles retrouvent leurs lettres de noblesse. À cet effet, Marie Provost et son équipe travaillent depuis quelques années avec des chercheurs et Santé Canada afin de valider scientifiquement ces pratiques traditionnelles. Cet épisode nous permet de mieux connaître ce processus d’homologation des plantes et les possibilités de complémentarité entre des approches telles l’herboristerie et la médecine pharmacologique.

Invitée: Marie Provost  -  Fondatrice et PDG de La Clé des champs.

Auteure du livre « Les plantes qui guérissent », Marie Provost parle d'abord d'éducation dans sa vie. Cours classique avec latin puis, comme elle s'est retrouvée dans les drôles d'années, elle est passée du classique au cégep. Elle a quand même fait 4 ans de latin. Elle aimait ça. Pour comprendre le latin, il faut comprendre la structure de la phrase. Ça a été un des apprentissages les plus utiles dans sa vie. « Ça développe les capacités d'analyse ». Le cégep ne lui convenait pas, elle a décroché. Séjour en Amérique du Sud, sans moyen de communication, sans argent. Elle a dormi dans des bordels. Cela a été un voyage initiatique. En revenant au Québec, une citoyenne du monde revenait chez elle. Le Québec, c'est le monde! Mais elle le voyait avec ses nouveaux yeux. – Madame Provost continue son apprentissage de l'herboristerie. S'installe dans le bois à Val-David avec son conjoint. Y vit avec lui et leurs deux enfants. La Clé des Champs part de là. Des produits sont élaborés. Et la vie est centrée sur la vie. Le chemin est à 400 pieds de la maison. Il faut pelleter la neige l'hiver. Ça prend la moitié de la journée à chaque bordée. Tout y est simple, mais ardu. Tiens, pourquoi ne pas réintégrer le monde? On pourrait leur en redonner! Une collaboratrice, Louise Blanchard graphiste, a contribué en créant une image de marque. La mise en marché des produits élaborés commence…


TROISIÈME ÉMISSION : La sensibilité féminine

Les mouvements féministes des années 60 ont permis aux femmes d’exiger une égalité des droits entre hommes et femmes, d’avoir accès à leur autonomie financière et à la contraception. Aujourd’hui, les femmes recherchent l’équilibre entre leurs différents rôles. Nous pouvons parler de reconquête du Féminin. Que signifie être une femme au 21e siècle, qu’est-ce que le Féminin? Dans bien des sociétés, les femmes sont encore méprisées, violentées, exploitées. Dans notre société occidentale, comment les femmes pourront se libérer de cette image de beauté, de séduction qui représente encore le Féminin? Marilou Brousseau a écrit son livre Retrouver la femme en soi, en abordant 5 grands thèmes symboliques qui touchent les femmes pour les amener à s’observer et à reconnaitre ce qui peut les faire dévier de leur pôle féminin. Cet épisode permet d’amener un nouveau regard sur les valeurs féminines et les enjeux des femmes du 21e siècle.

Invitée: Geneviève Young  -  Fondatrice et PDG Productions Geneviève Young.

Auteure des livres ''Porteuses d'humanité'', Poésie d'une affranchie'' et ''Diva'', Geneviève Young avait pourtant débuté sa carrière dans un tout autre monde. En effet, elle a fait des études en informatique à Ottawa, a démarré sa première entreprise en 1992 puis au carrefour de sa vie d’adulte, elle choisit de s’installer dans les Basses-Laurentides. Elle fait alors des études en gestion à l’Université tout en étant sur le marché du travail. Après quelques années de bons et loyaux services, elle reconnaît qu’elle est entrepreneure dans l’âme et choisit de démarrer sa deuxième entreprise en 2001. Forte de son implication dans le milieu des affaires, Madame Young siège sur plusieurs comités, dont la chambre de commerce Thérèse de Blainville, la chambre de commerce de Mirabel, le Carrefour Jeunesse emploi Thérèse-de-Blainville, le Fonds communautaire d’Accès au micro-crédit, ainsi que le Forum Jeunesse Laurentides. Toutes ces expériences ont amené Geneviève à développer une passion accrue de l’entrepreneuriat. Pendant plusieurs années elle offre de la formation pour les CLD de Mirabel, de Deux-Montagnes ainsi que la SODET auprès de nouveaux entrepreneurs dans le domaine des ventes et du Marketing. Aussi, elle a enseigné le programme « Lancement d’entreprise » auprès de la commission scolaire Seigneurie des Milles îles. En 2009, elle réalise que les femmes qui démarraient une entreprise, qui donnaient vie à un rêve ne se donnaient pas "le droit" de le vivre pleinement... Souvent, elles choisissaient de mettre fin à leur projet pour s'occuper des autres. C'est ce qui l'a amené à fonder ma maison de production et à s'impliquer dans des émissions de télévision, ainsi que sa WebTélé.


QUATRIÈME ÉMISSION : La sensibilité masculine

Les responsabilités des hommes ont été longtemps confinées dans un rôle de protection et de pourvoyeur. Tout son système nerveux est orienté dans ce sens. Or, les changements sociaux durant le dernier siècle ont profondément remis en question le rôle masculin, surtout au sein des familles. Comment les hommes vont-ils s’approprier un rôle social qui leur impose d’apprivoiser leur vulnérabilité qui est la porte de la sensibilité masculine? Est-ce que le taux de décrochage scolaire ou de drames humains comme celui de la famille Turcotte ne reflèteraient pas la difficulté pour certains hommes à vivre les enjeux émotionnels pour lesquels ils ont peu de repères, alors que les modèles féminins ne peuvent pas nécessairement les aider? C'est le défi des hommes au 21e siècle que d'oser utiliser leur sensibilité et accepter de construire un monde sur des valeurs humaines renouvelées. 

Cet épisode permet d’aborder la vulnérabilité des hommes et leur cheminement entre la fragilité émotionnelle et la sensibilité.

Invité: Claude Desrosiers  -  Cinéaste, auteur et metteur en scène.

Claude Desrosiers est cinéaste et metteur en scène. Il y a quelques années, il a réalisé notamment la télésérie «Aveux» (Radio-Canada) qui met en image 7 personnages masculins invités par la vie à transformer leur manière de vivre leur sensibilité et dire Oui à la vie... Précédemment, Claude a étudié le théâtre à Sainte Hyacinthe en 1978. Il a ensuite fait dix ans de théâtre, avant d'étudier le cinéma à l'université de New York. Il a ensuite réalisé plusieurs documentaires : Les 50 ans du TNM, Dansez maintenant!, Le chant de l'âme, Quand l'amour dérape, Haute fidélité et Au coeur de la méditation. Claude Desrosiers, ayant réalisé 21 épisodes de Les hauts et les bas de Sophie Paquin, a su donner le ton et la signature artistique à l'ensemble de la série. Il a d'ailleursobtenu le prix Gémeaux de la meilleure réalisation – comédie en 2007. Plus récemment, il a également réalisé la télésérie Un sur Deux et surtout le film L’empire Bo$$é. Quant à la série «Aveux», elle s'est vu décerner plusieurs distinctions, dont le Gémeaux de la meilleure réalisation, série dramatique en 2010 et le prix de la meilleure réalisation au 11e festival de la fiction télévisée de Larochelle.


 CINQUIÈME ÉMISSION : L'humeur dépressive et le burn out

Notre société occidentale évolue à une vitesse sans précédent dans l’histoire connue de l’humanité. Les individus sont soumis à une grande pression pour s’adapter à un contexte de vie instable. Si certaines personnes y trouvent matière à se réaliser, ceux qui n’ont pas appris à utiliser leur créativité peuvent vivre de plus en plus fréquemment des situations où leur vie ne semble plus avoir de sens. Cet épisode permet de distinguer l’humeur dépressive et la dépression qui découlent de zones différentes dans leur cerveau et de découvrir des moyens qui leur permettent de redonner progressivement du sens à leur vie, notamment par la créativité.

Invitée: Martine Beaulieu  -  Coach, formatrice et auteure.

Martine Beaulieu est aujourd’hui Formatrice au centre Écoute ton corps depuis 2010. Auteure du livre "Le burn-out qui m’a guérie", elle a également co-écrit le livre «Devenir Soi» sous la direction de Joël Monzée. Précédemment, elle a été adjointe administrative durant 15 ans à la Cité de la santé. Après de trop nombreuses années à dépasser ses limites, elle a craqué: épuisement professionnel. C’est la période la plus difficile de sa vie! Après trois mois où elle vivait l'humiliation du regard des autres. Le système lui demandait de retourner au travail. Elle décide alors de ne pas y retourner. Elle prend une année sabbatique puis finalement démissionne. Les difficultés financières sont telles qu’elle doit vendre sa voiture. Son conjoint, bon gestionnaire financier, prend la vie en charge et l’accompagne dans sa reconversion professionnelle qui, aujourd’hui, la comble de joie. Elle explique notamment «Ce n'est ni la situation, ni l'environnement qui y mène. C'est notre rapport à nous même qui est en cause».


SIXIÈME ÉMISSION : La naissance et l’accompagnement parental

L’accompagnement à la naissance a vécu beaucoup de changements ces dernières décennies dans notre société. La surveillance et les interventions médicales se sont développées pour rendre les accouchements plus sécuritaires. Aujourd’hui, la connaissance des processus physiologiques de la naissance nous permet toutefois de mieux comprendre l’importance d’encourager la mise en place d’un environnement le moins « interventionniste » possible, lorsque la santé de la mère et du poupon ne sont pas en danger. C’est ainsi que le mouvement des sages-femmes revendique la liberté du choix du lieu d’accouchement et la création de maisons de naissance plus nombreuses. Le milieu hospitalier est également appelé à se transformer, puisque 98% des femmes accouchent en milieu hospitalier. Cet épisode nous permet de mieux comprendre les enjeux de la naissance pour la santé des femmes et des nouveaux-nés, ainsi que découvrir les impacts sur la santé de l’enfant en fonction de ce qui se passe lors de la naissance à court, moyen et long termes. Le rôle actif, voire proactif, du père sera également abordé.

Invité: Dr Alexandre Montini  -  Médecin de famille à Ste-Agathe - Unité des naissances. 

Alexandre Montini est médecin de famille à Ste-Agathe. Il a participé à une émission-documentaire sur la naissance et favorise l’approche globale et respectueuse des besoins des parents à l’unité des naissances à Ste-Agathe. Au début de sa carrière, il a pratiqué la médecine de famille à Montréal et Sherbrooke en centres hospitaliers et en bureau. Arrivé à l’hôpital de Sainte-Agathe en 2001. Il se spécialise alors en suivi de grossesses. Il a observé le travail d'accompagnement de certaines infirmières autour de lui et il a appris beaucoup auprès d'elles. Il se préoccupe également de la présence de sages femmes à l'hôpital si on peut organiser le travail de manière à associer les différentes expertises. 


SEPTIÈME ÉMISSION : L'intelligence alimentaire

Un film récent, signé par Coline Serreau, a récemment attiré l’attention sur des solutions concrètes qu’on peut appliquer pour retrouver, à un prix abordable, une alimentation dépourvue de mille et un produits pétrochimiques ou génétiquements modifiés. Nous discuterons aussi du livre de Dominique Béliveau, l'Intelligence Alimentaire. Cet épisode permet de découvrir l’importance d’une alimentation de bonne qualité pour soutenir la santé dans sa globalité et des moyens pour développer un potager respectueux de l’environnement. 

Invitée: Gabrielle Samson  -  Restauratrice et cuisinière, spécialisée en alimentation hypotoxique.

Gabrielle Samson est restauratrice et chef-cuisinière. Elle s’est pécialisée en alimentation hypotoxique. Elle a participé à l'écriture du livre « Cuisiner pour vaincre la douleur » de Jacquline Lagacé. Précédemment, elle a grandi dans une famille où on prenait sa santé en main. Sa mère est naturopathe. Elle a étudié en science pure au cégep au début des années 2000. Elle a fait un DEC en photographie. A été photographe durant 4 ans à Montréal. Elle part au Costa Rica. Elle y apprend les rudiments de l'alimentation vivante. Revenue au Québec, elle étudie l'alimentation. Avec un complice, Denis Boucher, ils offrent un service de traiteur. Puis la demande les incite à ouvrir le Kirlian café à Val-David. Puis elle doit fermer boutique. Elle s'associe ensuite avec une naturopathe, Émilia Sirois, pour Ouvrir à nouveau Le Kirlian, avec une autre formule. Un comptoir. Il y a de cela quelques semaines. Elle a aussi participé à l'écriture du livre «Cuisiner pour vaincre la douleur» de Jacqueline Lagacé. 


HUITIÈME ÉMISSION : Liberté, choix et intégrité

Les années 60 ont marqué le Québec. La révolution tranquille a permis de créer plusieurs institutions civiles qui permettent d’offrir encore aujourd’hui des services universels à la population. Ces institutions ont été créées à la lumière des valeurs et des idéaux véhiculés dans la société québécoise. Toutefois, certaines personnes les ont sacralisées, ce qui altère les nécessaires remises en question pour adapter les structures à la réalité d’aujourd’hui. Il y a une difficulté à vivre le moment présent et à tolérer le temps nécessaire à la réalisation des projets, ce qui sclérose bien des organisations. Ce qu’on observe au niveau collectif se reflète au niveau individuel, dans le sens où nous avons de la difficulté à planifier nos actions pour atteindre un idéal tant espéré dans notre famille ou milieu professionnel. Cet épisode permet de mieux comprendre ce qui ralentit la réalisation de nos projets et des moyens qui permettront de planifier la mise en place de leurs idéaux.

Invité: Patrick Lynes  -  Psychologue et auteur. 

Patrick Lynes est psychologue depuis près de 30 ans. Il est l’auteur du livre « L’idéal de l’impossible » et co-auteur du livre «Ce que le cerveau a dans la tête» dirigé par Joël Monzée. Patrick s’est toujours posé beaucoup de questions durant son enfance. Il cherchait à comprendre ce qui se passait autour de lui. Sa curiosité l’a intéressé à différentes d'approches et pratiques dans le monde de la psychothérapie, dont notamment la Gestalt. Sur le plan philosophique, il a approfondi la notion du rapport que les gens ont avec leur idéal. C'était un thème important de ce qu'il enseignait à l'université. C’est devenu un livre paru aux Éditions Liber. Plus récemment, il a été co-auteur du livre "Ce que le cerveau a dans la tête", dirigé par Joël Monzée.


 NEUVIÈME ÉMISSION : Estime de soi et narcissisme

L’auteur et socio-ethnologue Josef Campbell écrivait à propos des individus : « Nous passons 40 ans de notre vie à gravir les marches d’un building avant de nous rendre compte, enfin, qu’on s’est trompé de building ». Qu’est-ce qui fait qu’on se perd si facilement, alors que cela contribue à bien des problèmes de santé? En fait, les valeurs de notre société se basent de plus en plus souvent sur la possession et sur l’image (avoir son 15 minutes de gloire, narcissisme, etc.), là où l’estime de soi devrait être valorisée comme mesure éducative pour aider les enfants à développer leurs talents et découvrir leurs aspirations individuelles. Or, beaucoup de difficultés dans les familles et les écoles, voire de troubles en santé mentale, pourraient être évités si les parents et les professionnels de l’éducation et de la santé pouvaient améliorer la qualité de leurs interventions et revenir à plus de cohérence et d’intégrité dans leurs contacts avec les enfants. Cet épisode permet de comprendre les enjeux qui nous poussent à nous réfugier dans le narcissisme, plutôt que d’oser être nous-mêmes. Les téléspectateurs pourront découvrir des outils qui leur permettront de mieux accompagner leurs enfants et de retrouver leurs propres aspirations.

Invitée: Nancy Doyon  -  Éducatrice spécialisée.

Fondatrice d'un regroupement de professionnels agissant en support aux familles et auteure des best sellers ''Parent gros bon sens'' et ''Intimidation - non merci''Nancy Doyon est éducatrice spécialisée. Elle a travaillé dans les Centres jeunesse et dans les CLSC de la région de Québec. Ce travail dans les institutions lui demandait beaucoup et elle avait la sensation de ne pas toujours pouvoir aider les gens de façon optimale. Elle a alors fondé SOSNANCY, un centre spécialisé en coaching familial qui compte aujourd’hui huit employés professionnels couvrant chacun une spécialité et des compétences qui complètent celles des autres. L'approche de madame Doyon dans son enseignement aux intervenants en est une par étapes. Ces étapes doivent rapprocher les professionnels et les enfants qu'ils guident, d'une plus grande responsabilisation. Adapter l'autorité en s’éloignant des méthodes punitives, pourvu que les paramètres soient raisonnables connus de tous et constants. Cette approche a fait ses preuves et elle rétablit chez l'enfant, à terme, l'estime de soi si nécessaire à un développement harmonieux de la personne. Elle a publié plusieurs livres dont Parents Gros bon sens (paru également en espagnol) et plusieurs ouvrages sur l’intimidation. Elle est aussi chroniqueuse à l’émission Bonheur total au Canal Vox et collaboratrice régulière au FM 93. Elle publie régulièrement des articles sur l’éducation des enfants dans le magazine La Culbute.


DIXIÈME ÉMISSION : Empathie et fatigue de compassion – comment ne pas s’épuiser dans nos rôles

Depuis 10 ans, on considère que l’activité des « neurones miroirs » est essentielle pour être empathique. Or, des données récentes en neurosciences montrent que, si la personne n’a pas développé un Soi suffisamment solide, une force de résilience adéquate et une bonne représentation de lui-même et d’autrui, les neurones miroirs peuvent induire un phénomène appelé la « fatigue de compassion ». Celle-ci peut autant entraîner des biais d'intentionnalité qui influent sur la lecture des comportements d’autrui que réduire la qualité de la démarche réflexive et éthique. Toutefois, il existe des moyens concrets pour comprendre les dynamiques affectives et se repositionner en cas de difficultés dans le travail ou la vie personnelle. Cet épisode permet de découvrir les ressources du cerveau pour ressentir l’émotion de l’autre, mais également pour comprendre l’impact neurophysiologique du stress et les habiletés qu’on peut développer pour faciliter la compassion et la responsabilisation individuelle. Nous pourrons aussi aborder les impacts de la fatigue de compassion sur la qualité de la démarche réflexive et l'éthique professionnelle.

Invitée: Dre Louise Dufresne  -  Médecin généraliste et chercheure.

Louise Dufresne a d’abord suivi un parcours qui l’a menée à être chercheure en biologie. Elle dispose d’ailleurs d’un doctorat et d’un post-doctorat en microbiologie. Confortablement installée dans sa vie avec un conjoint, lui aussi docteur en biologie, un événement vient bousculer sa vie: elle prépare un projet important, mais qui ne voit pas le jour en raison de conflit entre son conjoint et l'université. En questionnement, elle regarde toutes les avenues possibles. Du journalisme à toutes les voies qui ne représenteraient plus de guerres politiques ou autres. Elle se rend au cégep pour attraper un formulaire d'inscription. La médecine! De là, sept autres années d'études et devient urgentologue. Elle occupe alors plusieurs postes importants: chef des unités d'urgences et de soins intensifs au centre hospitalier Fleury à Montréal durant de nombreuses années; présidence du conseil des médecins dentistes et des pharmaciens… Responsable de rouages cruciaux dans les mécanismes qui servent à sauver des vies, elle a remis en question la gestion des fonds publics en institution de santé. Elle a encore une fois réorienté sa pratique, pour se rapprocher des gens. Maintenant omnipraticienne dans une clinique médicale à Saint-Sauveur, madame Dufresne propose à ses patients de reprendre leur santé et leur vie en main. Après une période d'adaptation imposée par le passage d'un rôle d'urgentologue intensiviste à celui de médecin de famille, elle reçoit maintenant des gens qui ont des besoins de traitements certes, mais qui ont aussi le pouvoir de changer leur façon de faire. Depuis la saison 2, Dr Dufresne s'est jointe à l'équipe de chroniqueurs de l'émission.


   
 
180240 479493792065904 1901966961 n Oui logo Logo IDEF cote FO RAP Peggy Tassignon logo chiro final logo Pleine Lune web RGB